Langue

"Quand je suis arrivée, mon mari m’a donné un petit coup de pouce. J’étais timide, et j’avais du mal à parler en public car j’avais peur qu’on se moque de moi, mais il continuait à m’encourager. Par exemple, il décida de ne pas m’accompagner chez le docteur car je devais apprendre à utiliser la langue indépendamment. Il ne vint pas non plus avec moi à la maison communale, il voulait que je me débrouille toute seule pour pratiquer la langue. J'ai dû prendre mes responsabilités et lorsque que je commettais des erreurs alors je devais en tirer les leçons. Et j’ai vraiment senti, au fil des ans, que je maîtrisais de mieux en mieux la langue." - Migrante marocaine par mariage.

 

Officiellement 3 langues sont parlées en Belgique: le néerlandais, le français et l’allemand. Quelle langue est généralement parlée dans quelle région, dépend de l’endroit où vous vivez ou comptez vivre en Belgique. Au nord de la Belgique, la Flandre (« Vlaanderen »), les gens parleront pour la plupart le néerlandais. Au sud de la Belgique, la Wallonie (« Wallonië »), le français est la langue principale. A Bruxelles vous pouvez entendre le français et le néerlandais. Les gens parlent plus l’allemand dans le sud-est de la Belgique.

"Connaître la langue locale est la clé de votre succès, de votre indépendance et de votre bonheur." - Migrante turque par mariage.

Beaucoup de migrants (par mariage) savent qu’il est important de comprendre et de parler la langue officielle de l’endroit où vous vivez en Belgique.  Par exemple, pour si vous voulez suivre une éducation ou une formation, pour si vous voulez chercher un travail ou faire des connaissances. Ou pensez à une simple conversation entre voisins ou en faisant vos courses. Ces contacts au jour le jour avec les autres peuvent vous aider à apprendre la langue locale plus vite.

Et à part cela, n’oubliez pas qu’apprendre une nouvelle langue est intéressant pour pouvoir communiquer (plus tard) avec le(s) professeur(s) de vos enfants ! Et avez-vous pensé aux rendez-vous chez le médecin, la maison communale et j’en passe ? Beaucoup de nouveaux venus belges utilisent  ces exemples pour montrer à quel point il est important de connaitre la langue, et ils disent que ce fut pour eux une clé qui peut ouvrir beaucoup de portes.

Si ça vous intéresse d’apprendre le néerlandais, alors avant tout visitez  Huis van het Nederlands. Il y en a 8 disséminés en Flandres et à Bruxelles. N’ayez pas peur d’y aller, car ils y parlent plusieurs langues et peuvent même vous fournir un traducteur. Et en plus de ça vous ne devez rien payer pour ce rendez-vous !

Durant ce premier rendez-vous, on vous questionnera sur votre cursus scolaire et vos capacités linguistiques. La plupart du temps, ils vous demanderont de faire un petit test. Ceci aidera à déterminer votre niveau et le rythme de la classe que vous prendrez.

Basé sur l’entrevue et les résultats du test, vous serez conseillé. Ce conseil se réfère à un certain type de cours. Bien sûr vous êtes libre de décider du moment des cours (le matin, l’après-midi, le soir) et quand c’est possible, de l’endroit où aura lieu les cours.

Huis van het Nederlands peut vous aider à garder les prix les plus bas pour vos cours et à prendre soin de vos enfants pendant les sessions. Quand vous irez a votre premier rendez-vous, prenez  tous vos documents avec vous (papiers d’identité, vos certificats OCMW,  vos certificats VDAB/actiris, les documents du Onthaalbureau,…).

Huis van het Nederlands est aussi responsable du NT2 (le cours de néerlandais), qui fait partie de la programme d'intégration civique (pour plus d’info regardez « intégration civique »).

 

N’oubliez pas : apprendre une nouvelle langue peut être une épreuve, mais peut aussi être la clé (ou une clé) de votre succès!